Les bases de la classification : Comment trier les pièces d’un puzzle

Share

La technique pour construire un puzzle 3D est assez simple : commencer par retirer les pièces de la boîte et, à l’aide des différentes images qui figurent sur celle-ci, les assembler en plusieurs sections distinctes. Une fois les diverses sections complétées, vous pouvez les assembler en 3D en suivant les instructions.

Aujourd’hui, nous nous attarderons à la base pour que vous partiez du bon pied : le triage de vos pièces de casse-tête.

C’est probablement l’étape la moins appréciée du processus d’assemblage. Celle que certains surnomment parfois l’étape ‘allez-c’est-loooooong-je-veux-commencer-à-assembler-mon-puzzle-là-là-maintenant’! Bien que nous comprenions parfaitement votre enthousiasme à l’idée d’entreprendre un nouveau projet et de construire quelque chose de magnifique et d’impressionnant, l’étape du triage est très importante. Couper les coins ronds à ce moment-ci peut sembler l’option la plus rapide, mais pourrait ultimement vous ralentir et avoir des effets indésirables sur vous et les autres participants, et causer frustration, maux de tête et même des propos peu recommandables. Alors que prendre le temps de trier correctement vos pièces de puzzle au début de votre projet pourra avoir un impact réel sur votre rapidité d’exécution et votre expérience générale. Agir avec méthode aura un impact soutenu et concret!

Le triage se résume à classer vos pièces de casse-tête en diverses catégories. En d’autres termes, plus vous avez de catégories différentes, plus il est facile de naviguer son espace de travail et de trouver LA pièce que vous cherchez. Regardons ensemble certaines particularités des pièces de puzzle qui pourraient vous aider à les classer en diverses catégories.

1- Couleurs

C’est assez simple. Faites une catégorie pour chacune des couleurs que comporte votre puzzle. Gris? Par ici. Rouge? Avec les autres. Vert? Dans la petite pile là-bas. Certains puzzles 3D peuvent avoir plusieurs couleurs et teintes similaires. Dans la mesure du possible, séparez-les elles aussi en catégories distinctes. Brun, brunâtre, brun foncé, brun clair. Ou encore, laissez libre cours à votre imagination et amusez-vous : noisette, ambré, brun chocolat, bois brûlé… Vous comprenez le principe! Tant et aussi longtemps que vous et vos partenaires d’assemblage comprenez le système de triage, tout va pour le mieux.

Des pièces de puzzle triées dans diverses catégories de couleur.

2- Illustration

Observez vos pièces de puzzle et trouvez des détails et des éléments particuliers pour vous aider à les classer. Certaines peuvent être facilement identifiables avec des portions de fenêtres, des feuilles, des briques ou des fleurs. Cependant, d’autres pièces peuvent être plus abstraites et comporter des lignes droites, des roches un peu floues, des formes ondulées qui pourraient vous dérouter quant à leur positionnement exact dans votre puzzle 3D. Ne vous inquiétez pas et placez-les avec des pièces similaires. Vous découvrirez leur emplacement un peu plus tard.

3- Forme

Dans un casse-tête à plat, les pièces avec un côté droit formeront le contour de votre puzzle. De son côté, un puzzle 3D est composé de plusieurs petites sections qui doivent être assemblées ensemble. Les contours de ces sections seront formés de lignes droites, de tenons ou de mortaises. Les pièces ne comprenant que des creux et des excroissances, comme celles d’un casse-tête à plat, composeront la partie centrale de certaines sections plus larges.

Une pièce à tenons et mortaises qui formera le coin d’une section, avec des sections complétées aux formes diverses à l’arrière.

4- Sous-catégories

Examinez attentivement les catégories que vous avez créées jusqu’à présent et voyez s’il est possible de les diviser en plus petits groupes. Certaines fenêtres possèdent des rideaux jaunes et d’autres bleus? Séparez-les. Certains pavés sont propres alors que d’autres sont couverts de mousse verte? Séparez-les. Des briques sont seules, avec des gouttières ou avec une portion de fondation grise? Triez-les avec les pièces similaires encore et encore.

Catégorie de couleur blanche triée dans de plusieurs sous-catégories en se référant à l’illustration et les teintes variées.

5- Détails

Portez une attention particulière aux détails de l’illustration. Ils pourraient vous donner plusieurs indices pratiques pour vous aider à trier vos pièces puis à les assembler. Par exemple, l’Empire State Building est composé principalement de fenêtres. Bien qu’il s’agisse d’une représentation réaliste du populaire gratte-ciel de New York, elle peut être intimidante, même pour un amateur de puzzle aguerri. Nous avons donc ajouté deux teintes différentes (bleu ciel et rose pâle) dans les fenêtres pour vous aider à… c’est exact… les trier.

Teintes différentes de bleu et de rose dans les fenêtres du puzzle 3D de l’Empire State Buiding.

6- Orientation (une autre astuce)

Cette astuce est plus un conseil qu’une directive stricte, mais tâchez de remarquer l’orientation de vos pièces de puzzle. Par exemple, les pièces avec des fenêtres devraient avoir des stores allant vers le bas et non vers le haut. Les pièces de contour avec de la brique et de la vigne devraient toutes être placées avec les tenons et les mortaises du même côté. Cette astuce vous aidera à visualiser le tout, vous permettant d’associer plus facilement les détails des pièces et, au bout du compte, de les assembler.

7- Qu’en est-il des pièces marquées de points rouges?

Malgré que les pièces marquées de points rouges ne font pas parties de votre puzzle final, elles jouent un rôle essentiel durant le processus de fabrication. Elles rendent possible en quelque sorte le casse-tête 3D en tenant les pièces ensemble un peu comme le ferais des formes de bois pour couler du béton. Pendant le triage, classer les pièces marquées de points rouges dans leur propre catégorie tout en restant alerte : de bonnes pièces peuvent avoir des portions identifiées de points rouges amovibles qui sont toujours attachées! Gardez-les jusqu’à la fin de votre assemblage afin de pouvoir contre-vérifier si jamais il vous manque une pièce. Ne vous en faites pas; les erreurs de triage arrivent même aux meilleurs!

Vous avez maintenant un éventail de trucs et d’astuces pour vous aider dans votre processus de triage. Nul besoin de les suivre tous en même temps. Il suffit d’en retenir quelques-uns et de les intégrer lentement mais sûrement à votre processus d’assemblage. Souvenez-vous… c’est en forgeant qu’on devient forgeron. Plus vous triez, plus l’assemblage se fera rapidement et clairement et plus votre puzzle 3D prendra forme en un rien de temps.

Bon assemblage!